le monde des échecs archives

Championnat du monde 2013 : Guerre des nerfs à Chennai

 

Au championnat du monde en Inde les deux nulles rapides au départ ont un peu déçu les spectateurs mais c'était un round d'observation.

  La troisième et la quatrième parties ont été plus longues et disputées, dans les deux cas avec de meilleures chances pour les noirs.

CARLSEN, nerveux les premiers jours, joue des débuts fermés avec les blancs et des défenses solides avec les noirs : Caro - Kann et Espagnole , variante de Berlin.

ANAND est fidèle à son style classique : e4 avec les blancs, prise du centre avec les Noirs si on le lui permet.

Si CARLSEN est le favori à l'ELO, ANAND a l'avantage d'avoir une grande expérience des matches en tête à tête et d'être poussé par l'adulation de la population de MADRAS et de l'Inde entière .

C'est bon pour le suspense...


Jean-Pierre Boudre

Championnat d'europe : La france en tête

 

Au championnat d'Europe par équipe la France est seule en tête après 5 rondes 4 victoires (dont une contre l'Ukraine) et une nulle contre la Hongrie. BACROT et VACHIER-LAGRAVE assurent les positions sur les premiers échiquiers, Romain EDOUARD est le meilleur " buteur ", HAMDOUCHI et TKACHIEV se relaient au 4ème échiquier avec bonheur. Comme la Russie et et l'Arménie ne brillent pas de tous leurs feux, tous les espoirs sont permis...

Les françaises ont moins de réussite malgré le retour de Marie SEBAG au 1er échiquier. Elles occupent la 22ème place de ce tournoi qui se déroule à Varsovie.


Jean-Pierre Boudre

À croche-pieds

 

Depuis longtemps un jeune bulgare au classement modeste perturbait de forts opens en jouant comme un ordinateur contre des grands maîtres, c'est à dire en jouant à tempo des variantes tactiques où tout joueur devrait réfléchir longtemps pour choisir le meilleur coup. Ne pouvant prouver sa tricherie, ses victimes boycottaient les tournois où il participait. C'est Maxime DLUGY qui a mis fin à l'histoire en demandant à l'arbitre d'inspecter ses chaussures et chaussettes (se déchaussant par équité), IVANOV lui ayant paru plus concentré sur ses pieds que sur l'échiquier et expliquant que les orteils peuvent suffire à un spécialiste pour communiquer avec une tablette et un fort logiciel.

IVANOV a refusé, perdu par forfait et déclaré le lendemain qu'il arrêtait sa carrière, ayant trop d'ennemis...

Jean-Pierre Boudre

ELO FIDE 

 

* Statistiques

image officiel de la FIDELa Fédération Internationale des Echecs publie des chiffres intéressants : sur les 170 000 joueurs classés par elle dans le monde :

  • 72% vivent en Europe
  • 15% en Asie, l’Amérique du Sud devance l’Amérique du Nord.
  • L’Afrique compte moins de 2000 joueurs, l’Australie et l’Océanie 1330.

Pour les nations, l’Allemagne avec 17 500 joueurs devance la Russie 16700, l’Espagne 14 300, la France 12370 et l’Inde 12000.

L’Elo moyen tourne autour de 1900, 5% ont plus de 2300, 1% plus de 2450. Pour la plus forte moyenne Elo la Russie garde la tête devant l’Ukraine et la Chine.

 

* Classements individuels :

Au classement général, CARLSEN plane avec 2881 au dessus d’ARONIAN 2812 mais ANAND victorieux au tournoi des Candidats et donc prochain challenge du Champion du Monde remonte à la 3ème place avec 2785.

Chez les français, la locomotive VACHIER-LAGRAVE 11ème avec 2758 a lâché BACROT 28ème avec 2722 et FRESSINET 35ème avec 2711. Chez les juniors le hollandais Anish GIRI 2745 devance le hongrois Richard RAPPORT 2688 et le chinois Yangy YU 2667 mais les plus grands espoirs sont placés sur le russe Vladislav ARTEMIEV 2636 né en 1998 et le chinois Yi WEI 2629 né en 1999. Chez les français Maxime LAGARDE (2510) pointe à la 35ème place loin devant Jules MOUSSARD 72ème et Christophe SOCHACKI 74ème. Judith POLGAR est intouchable avec 2685 mais ses dauphines Yifan HOU et Humpy KONERU se tiennent les coudes à 2618 et 2613.

Chez les françaises, Marie SEBAG est en léger déclin à la 23ème place avec 2490, la « retraitée » Almira SKRIPCHENKO reste à 2442 et Sophie MILLIET est descendue sous les 2400, dont s’approche la bordelaise-lituanienne Deimante DAULYTE avec 2388.

Le mardi 8 avril 2014,

Jean-Pierre Boudre

 

 Jours Tranquilles à Clichy !

 

source FFE

  • Clichy a terminé premier et invaincu, avec un seul match nul contre Evry Grand Roque, du top 12 des clubs. Le suspense était faible, car ce club compte dans ses rangs une bonne partie de l'élite française : Vachier-Lagrave (n° 1 et dans le top 10 mondial) ; Fressinet (n°3), Skipchenko (deuxième féminine), Lagarde (meilleur junior) entre autres. Sa collection de titres lui assure le soutien de la municipalité et c'est un club bien structuré et expert dans le recrutement et la préparation des matchs.

 

  • Son dauphin, Bischwiller, a remporté tous ses autres matchs, avec en fer de lance sa féminine Maisuradze qui a marqué 8,5 points sur 10 au dernier échiquier, meilleur score de l'ensemble des joueurs.

 

  • Le troisième, Mulhouse Philidor, a fêté la dernière norme de Grand Maître de son capitaine Jean-Noël Riff.

 

  • Rueil Malmaison et Tours de Haute Picardie redescendent en N 1 et Marseille Echecs forfait probablement plus bas. Pour les remplacer Vandoeuvre, banlieue de Nancy, signe son retour et conforte la prédominance du Nord-Est. Grasse représentera la Côte d'Azur et Migne Echecs le Poitou-Charentes, une belle promotion pour une équipe de copains !

 

Le top 12 avait pour ambitions de réduire le risque de forfaits et de vendre un tournoi professionnel prestigieux et médiatisé. Face à la réalité, la Fédération envisagerait à terme une stratégie inverse : passer à un championnat de 20 clubs pour mieux représenter la diversité régionale...

Le 05 juin 2014,

Jean-Pierre

 

Etienne Bacrot en forme

 

Le tournoi fermé de Paris s'achève sur la victoire logique et ex aequo de CARUANA et GELFAND. La grande satisfaction vient de la 3ème place d'Etienne BACROT, ex aequo avec NAKAMURA. Etienne gagne 14 points Elo et talonne VACHIER-LAGRAVE . Laurent FRESSINET bien lancé par une victoire contre GRISCHUK s'est essoufflé par la suite et termine avant-dernier.

Le tournoi appliquait la règle de SOFIA (interdiction de faire nul par consentement mutuel). Les champions ont trouvé la parade : répéter la position trois fois, y compris au sortir de l'ouverture…ce fut clair dans la dernière ronde où l'essentiel est de préserver sa place et son prix.


Jean-Pierre Boudre

Le top 12 affaibli

 source FFE

C'est à Saint-Quentin que se déroule cette année le top 12 des clubs français : 11 rondes d'affilée à disputer jusqu'au 3 juin. Un top 12 amputés d’une équipe, Marseille Echecs, vainqueur de l’édition 2011 (avec Bacrot en leader) ayant déclaré forfait. Quelques constatations mettent en lumière les problèmes actuels des clubs français : aucune grande ville n'est représentée, car elles sont toutes partagées entre plusieurs cercles ; le Nord-est (5 équipes) se taille la part du lion et en particulier l'Alsace (3clubs) devant la banlieue parisienne qui aligne 4 équipes ; il ne reste que 2 places pour le reste de la France : le club organisateur (les Tours de Haute Picardie) et le dernier fief du Sud : Montpellier.

 

Après cinq rondes, le favori Clichy, club le plus titré, avec Vachier-Lagrave, Fressinet et Skipchenko en féminine, est en tête avec Bischwiller (banlieue de Strasbourg) devant Mulhouse. Bois-Colombes, Metz sont tranquilles, Evry, Montpellier et Strasbourg peinent un peu, Châlons-en-Champagne, Tours de Haute Picardie et Rueil-Malmaison sont très menacés de descendre en N1, deux équipes seront condamnées vu le forfait de Marseille.

Enfin on constate que l'effectif des joueurs étrangers baisse en valeur légèrement chaque année, mais il reste quand même dans le clan des 2700 Ivanchuk, Wojtaszek et Navara ...

le 29 mai,

Jean-Pierre.

Nakamura le plus rapide

 

La Fédération Internationale publie pour la première fois les classements Rapide (de 15 à 50 mn par partie) et Blitz (10 mn maximum par partie). La hiérarchie est légèrement différente des parties lentes.

 

En Rapide Nakamura avec 2841 devance d'un point Caruana et Grischuk à 2828 coiffe de même Carlsen ; Ivanchuk complète le club des 2800 à 2811.

Chez les français, Vachier-Lagrave est constant à 2749 (22ème) devant Bacrot 2692 (46ème) ; Fressinet (61ème), Tkachiev (69ème) et Edouard (94ème) sont aussi dans le top 100.

Chez les féminines le tiercé habituel résiste : Judith Polgar devant Koneru et Hou et les françaises gardent à peu près leurs places, Sebag devant Skripchenko et Millet.

 

En Blitz, le numéro 1 est encore Nakamura détaché à 2879 de Karjakin (2866) et Aronian(2863), Carlsen est à nouveau 4ème (2837) talonné par notre spécialiste Vachier-Lagrave à 2835. Tkachiev hausse son niveau à 2730 (23ème), Fressinet et Edouard (sans Bacrot) sont présents dans le top 100.

Chez les femmes c'est Muzychuk qui crée la surprise en prenant la 2ème place derrière Hou, Sebag garde sa 16ème place loin devant Millet.

 

Enfin, chez les jeunes, le hongrois Rapport(2707) ravit la première place en parties rapides à Giri et le champion de Chine Yu(2771)  est le maître du blitz devant le même hollandais. Les français sont discrets : Sochacki 56ème en rapide et Moussard 57ème en blitz devant Sochacki. La tendance étant aux départages en rapide ou blitz dans les tournois lents, ces classements vont se généraliser.

Le 16 mai,

Jean-Pierre

Supense à KHANTY MANSIYSK

 

Quatrième et dernier tournoi de la série "Grand Prix F.I.D.E.", Khanty Mansiysk, en Russie, déterminera deux qualifiés pour le tournoi des candidats au championnat du monde. Au classement général du Grand Prix, c'est Tomashevsky le leader devant Mamedyarov, mais ce dernier ayant déjà joué 3 tournois, ses principaux rivaux sont dans l'ordre du classement Caruana, Nakamura, Jakovenko et Gelfand.
Après 4 rondes  la situation est très serrée dans cette dernière étape : Caruana est seul en tête avec 3 sur 4 et un demi-point d'avance sur Svidler et Dominguez mais les derniers sont à 1,5 et, en 11 rondes, peuvent remonter. Maxime Vachier-Lagrave en fait partie ; toutefois il a gâché l'avantage du tirage au sort lui ayant attribué 3 blancs dans les 4 premières rondes.
A Oslo, Laurent Fressinet a aussi raté l'opportunité de jouer un tournoi du top mondial en perdant un match de départage en rapide avec le co-vainqueur d'un tournoi qualificatif, le héros local Jon Luvig Hammer. Tous deux sont des secondants de Magnus Carlsen...

Le 18 mai,

Jean-Pierre.

L'argent aux échecs

 

Les joueurs les mieux payés

 

  • Carlsen, N°1 à l'Elo et champion du monde est sans surprise celui qui a gagné le plus d'argent en tournois en 2013 : 2.200 000 dollars (1 euro vaut environ 1,4 dollar).
  • Anand, son challenger et ex-champion le suit avec 1.500 000
  • Caruana devance de peu Kramnik : 640.000 et 600.000.
  • Suivent Aronian (500.000), Karjakin (450.000), Nakamura (440.000), Gelfand (415.000), Topalov (390.000) et Svidler (375.000).
  • Le meilleur français, Vachier-Lagrave, qui s'approche du top 10, ne doit pas être loin...
  • La meilleure joueuse en activité régulière, Hou Yifan (Judith Polgar est une intermittente...) a encaissé 265.000 dollars.

Ces chiffres sont approximatifs car si les prix des tournois sont officiels le montant des invitations est négocié en secret et dépend de la notoriété du joueur. Carlsen bénéficie en outre de nombreux contrats publicitaires ; Anand, Karjakin et Nakamura ont un ou deux sponsors.

Panne d'organisateur!

L'appel à candidatures de la FIDE pour le championnat du monde en novembre, à hauteur de 3,2 millions d'euros minimum, devait expirer le 30 avril, mais il n'y a pas eu d'offres à ce jour ! Inquiétant !!

Les raisons avancées sont que les pays les plus intéressés par ce match revanche sont l'Inde, mais elle a déjà "donné" l'an passé et la Norvège, mais elle organise un fort tournoi et les olympiades d'échec cet été...

Le 07 mai,

Jean-Pierre

L'efficacité chinoise

 

La Chine était déjà redoutable par équipe, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Le dernier classement fide le confirme : les chinois ont 9 joueurs dans le top 100 dont 4 à plus de 2700 elo ! Hou Yifan est la meilleure joueuse en activité, avec 2673, à 2 points de la "retraitée" Judith Polgar et Yu Wenjun est la n°5 .Chez les moins de 20 ans, Wei Ji, qui aura 16 ans cette année, est déjà le deuxième Elo derrière le hongrois Rapport.

Mais le chinois le plus performant en 2014 a été Yu Yangy, champion du monde junior (devant Wei Yi) et vainqueur du très convoité Quatar Masters en battant Giri et Kramnik dans les dernières rondes ! Ils sont tout aussi redoutables dans les opens : Zhao Jun vient juste de remporter le traditionnel tournoi d'Hastings avec 8 sur 9 et une perf à 2852, et à l'open d'Australie Ni Hua est seul en tête à 6 sur 6!

L'hégémonie russe est maintenant terminée, dans le classement toute catégorie, c'est Carlsen qui mène la danse devant Caruana et Grischuk sauve l'honneur sur le podium...


le 08 janvier,

Jean-Pierre

Caruana retraverse l'océan

 

Fabiano Caruana vient de se faire souffler la deuxième place au classement mondial par Anand mais, ayant la moitié de son âge, le temps travaille pour lui... Il possède une double nationalité (Etats-Unis et Italie) et a choisi à 13 ans de venir s'aguerrir face aux joueurs européens et d'être le 1er échiquier italien. Mais le financier Rex Sinquefield, mécène du club de Saint-Louis dans le Missouri et promoteur d'un circuit de tournois de prestige, a su trouver les arguments pour ranimer sa fibre américaine : dès septembre Fabiano jouera sous son ancien drapeau. Avec 2 autres joueurs du top 10 (Nakamura n°4 et So n° 7) les U.S.A. deviennent favoris pour détenir le challenger de Carlsen au prochain championnat du monde. Dans les compétitions par équipe, seule la Russie peut aligner une moyenne Elo légèrement supérieure et Robson, Shankland et Lenderman sont de jeunes joueurs en progression pour "faire le quatrième"...

Le 14 mai,

Jean-Pierre

Carlsen vainqueur !

 

Après un passage à vide au milieu du mémorial Gashimov, Magnus Carlsen a remis les pendules à l'heure et s'est débarrassé de son rival Fabio Caruana (son cadet de deux ans) dans la dernière ronde pour remporter le tournoi avec 1 point d'avance à 6,5 sur 10. L'italien finit donc deuxième, devant Radjabov, Nakamura et Karjakin à 50% et Mamedyarov a la cuillère de bois.

 

Carlsen doit maintenant apprendre à choisir entre les nombreuses sollicitations que lui procure son titre de champion du monde pour ne pas disperser son énergie pendant que ses concurrents se préparent. Son futur challenger, Anand, a renoué avec le succès depuis qu'il n'a plus ce fardeau sur les épaules...

 

Dans le tournoi B, Etienne Bacrot avait une belle performance à 2863 après 5 rondes ! Mais ensuite ses deux adversaires les plus dangereux l'ont stoppé et devancé : l'ukrainien Eljanov s'impose avec 6 pts sur 9 devant le russe Motylev, 5,5 pts, Bacrot et 3ème ex-æquo avec le chinois Wang devant le polonais Wojtaszek et les cinq azéris sont derrière leurs invités, payant leurs leçons avec leurs points Elo...

Le 02 mai,

Jean-Pierre

Elos élogieux

 

La FIDE a publié ses classements de juillet :

 

  • En parties lentes, il y a peu de variation par pénurie de tournois ; on peut noter la 10ème place stabilisée de Maxime Vachier-Lagrave et la descente de Romain Edouard (-23 points) à 2679.L'intérêt se porte sur les classements Rapide et Blitz qui se justifient par le choix d'organisateurs de raccourcir la durée des tournois, et donc des  parties, pour diminuer les frais de séjour et de location de salle.

 

  • En Rapide, Caruana, 2858, devance de peu Carlsen (2855) et six autres joueurs dépassent les 2800 : Grischuk, Aronian, Ivanchuk, Anand, Karjakin et Nakamura. Bacrot à 2731 double Vachier-Lagrave à 2728.

 

  • En blitz, l'inflation est galopante : Carlsen caracole avec 2948 devant Nakamura 2906 et Nepomniachti 2880, Aronian, Le Quang, Mamedyarov et Anand dépassent les 2800 ! Vachier-Lagrave est 9ème avec 2777 et Bacrot 21ème à 2739. Ces classements concernent peu de joueurs français car, dans notre pays, les tournois Rapide et Blitz sont, jusqu'à présent, rarement homologués FIDE.

le 02 juillet,

Jean-Pierre.

Les echecs chinois

Si les chinois ont longtemps préféré leur propre variante du jeu d'échecs, ils prennent discrètement et progressivement le contrôle des compétitions mondiales : ils viennent de remporter le championnat du monde par équipes de 4 joueurs devant l'Ukraine et l'Arménie, les favoris russes n'accrochant que la quatrième place.

Au championnat par équipes féminin, c'est la Géorgie qui s'impose devant la Russie et la Chine, mais la meilleure chinoise, Hou Yifan (n°1 mondiale) ne participait pas ; comme Judith Polgar avant elle, elle préfère défier les mâles...
Ding Liren est le 11ème joueur mondial, 5 autres chinois sont dans le top 40, mais surtout Wei Yi, à 15 ans, est déjà le meilleur junior mondial avec 2718 ! Son jeu a mûri plus vite que celui de l'ex-n° 1, le fantasque hongrois Richard Rapport.
Et si la Chine a encore relativement peu de joueurs titrés, on voit dans les listes des meilleurs jeunes des deux sexes que cela ne va pas durer...

Le 03 mai,
Jean-Pierre

Carlsen trébuche !

affiche du tournoi de shamkir 2014
Vulgar Gashimov était un des meilleurs joueurs mondiaux à la carrière intermittente, à cause d'une tumeur au cerveau qui l'a terrassé le 10 janvier 2014. L'Azerbaïdjan, sa patrie, lui rend hommage à Shamkir par un tournoi très relevé.
 
Carlsen a démarré en bolide en battant Mamedyarov et Nakamura, et les 2900 Elo s'approchaient... Mais après une nulle avec Karjakin, il a perdu contre Caruana et Radjabov et celui-ci, héros local, a pris la tête du tournoi avec 3 sur 5, tous les autres ayant 2,5, sauf Mamedyarov, l'autre azéri à 2 points.
 
 
La moyenne d'âge est de 25 ans et les matches retours s'annoncent chauds ! Carlsen paye sans doute ses représentations à travers la planète de ces derniers mois ; en revanche Radjabov se refait une santé après avoir perdu 80 points Elos l'an passé : la forme et les aléas de la vie sont des éléments importants en tournoi.
 
Dans le tournoi B à 10 joueurs Etienne Bacrot a 1 point d'avance avec 4 sur 5 possibles.
 
Pour illustrer le talent de Gashimov, voici une miniature qu'il réalisa contre Gelfand en 2009 :
 
 
 
 
Le 26 avril 2014,
Jean-Pierre. 

Carlsen triple champion du monde !!

 source Europe echecs

A Dubaï, Magnus Carlsen a écœuré ses adversaires en remportant d'abord le championnat du monde Rapide, puis le championnat du monde Blitz, empochant deux fois 40.000 dollars !

Le championnat Rapide a reflété avec quelques petites permutations la hiérarchie en parties longues : Caruana est deuxième, Anand troisième, Aronian quatrième, Morozevich et Tomashevsky s'intercalant devant Karjakin et Grischuk.

Dans le Blitz seuls Ian Nepomniachtchi et Hikaru Nakamura ont pu menacer la suprématie du norvégien. Iem Le Quang, champion 2013, finit quatrième devant les constants Anand et Aronian et deux azéris : Mamedyarov et Mamedov.

 

Chez les français présents, seul Etienne Bacrot a rentabilisé son voyage en finissant 11ème du rapide (2.000 dollars) et 19ème du blitz (1.000 dollars); Laurent Fressinet, Maxime Vachier-Lagrave, qui était un des favoris, et Vlad Tkachiev (ex "mister Blitz") rentreront bredouilles...

le 20 juin,

Jean-Pierre

Le printemps des vieux champions

Si les jeunes grands maîtres sont de plus en plus nombreux, deux "vieux" champions du monde ont brillé à nouveau !
C'est bien Carlsen qui a remporté le super-tournoi en Azerbaïdjan avec 7 points sur 9 (et une perf à 2981 !) mais Anand terrmine seul à 6 points, ce qui va lui permettre d'être le n° 2 mondial au prochain classement F.I.D.E. ! Il devance l'actuel dauphin, Caruana, et le fantasque américain So à 5 points.Tous les autres sont à 4 et 3,5 (dont Vachier-Lagrave) et perdent des points Elo, sauf le régional de l'étape, Mamedov, qui en grapille 6 grâce à son petit Elo.

D'autre part, à Saint-Louis, aux Etats-Unis, s'est déroulé ce week-end un tournoi exhibition en parties rapides et blitz entre Short et Kasparov. L'ex-champion, retraité depuis longtemps de la compétition et qui est âgé de 52 ans, a pulvérisé le globe-trotter des grands opens 8,5 à 1,5 !! Ils parrainent un circuit professionnel de 3 tournois réservé à 9 des meilleurs joueurs mondiaux et un invité des organisateurs doté d'un million de dollars de prix ! En dehors de ses talents échiquéens Garry Kasparov est certainement le meilleur ambassadeur du jeu chez les politiciens et les sponsors : ses choix sont donc respectables.

Le 27 avril,

Jean-Pierre

Karjakin vainqueur en norvège

 source europe echecs

Grâce à son finish (2 gains) Karjakin remporte le tournoi de Stavanger en Norvège, avec 6 sur 9, devant le héros national Carlsen à 5,5 et l'autre russe Grischuk à 5. 

Caruana et Topalov réalisent 50% des points, Aronian, Svidler, Giri et Kramnik suivent à 4 et la lanterne rouge, Agdestein, le mentor de Carlsen, engrange néanmoins 9 points Elo, ayant un Elo inférieur de 150 points à la moyenne du tournoi et ne craquant que dans les 2 dernières rondes !

Karjakin, qui détient toujours le record de jeunesse pour le titre de Grand Maître (12ans!!), va doubler Kramnik et devenir le n° 6 mondial tandis que Grischuk n'est plus qu'à 9 points du n° 2 Aronian.

 

Championnat du monde à Sochi?

 

Les vieux compères Poutine et Iliumzhinov (président de la Fédération Internationale des Echecs) sont d'accord pour organiser le championnat du monde en novembre à Sochi, une occasion de rentabiliser le village olympique. Le budget serait de 3 millions d'euros dont un à un et demi pour les prix des joueurs... Les norvégiens réagissent prudemment : leur agréement dépendra de la position européenne (pour un boycott éventuel de la Russie) en fonction de l'évolution de la situation en Ukraine...

le 12 juin,

Jean-Pierre

Cap à l'EST

 

Carlsen vs Giri   L'économie mondiale et les rapports de force dans la F.I.D.E. font que les tournois importants émigrent vers l'Est. En mémoire du talentueux Vugar Gashimov décédé l'an passé se tient à Shamkir, en Azerbaïdjan, un super-tournoi fermé à 10 joueurs. Carlsen, seul invaincu, devance, avec 4 points en 5 rondes So, qui a bien récupéré de son championnat américain, et qui nargue Anand et Kramnik, les ex-champions du monde. Maxime Vachier-Lagrave est dans le peloton de queue et Adams s'offre la lanterne rouge.

Pendant ce temps à Tsagzador, en Arménie, se déroule un championnat du monde par équipes réservé à 10 pays représentatifs de chaque continent. Au bout de 3 rondes Israël et Cuba sont en tête mais la Russie partage la dernière place avec l'Egypte et les Etats-Unis !
Enfin à Chengdu, en Chine, le championnat équivalent féminin est mené par la Géorgie devant la Russie et les Etats-Unis. Dans ces deux championnats l'absence de nombreuses vedettes et d'autres équipes compétitives rend les résultats peu significatifs des hiérarchies réelles entre nations et les appellations un peu pompeuses...

Le 23 avril,

Jean-Pierre

NAKAMURA maître chez lui 

 
Hikaru Nakamura est le champion des Etats-Unis 2015, c'est son quatrième titre national ; le numéro 3 mondial a mené le tournoi de bout en bout dans sa ville de Saint-Louis et réalise 8,5 sur 11. Il est talonné par le junior Ray Robson à 8 points qui a la gloire de devancer le numéro 8 mondial, Wesley So.
Ce dernier, qui a des problèmes relationnels avec sa famille et son ancien coach depuis son départ de l'université, a perdu une partie pour une raison rare : il avait sous sa feuille de partie une feuille avec des formules d'encouragement, malgré deux avertissements précédents des arbitres...
Sam Sevian, le benjamin (14 ans !) du tournoi se classe devant l'ex enfant prodige Gata Kamsky. Le potentiel de l'équipe des U.S.A. va monter avec la maturation de cette jeunesse...
Chez les féminines Irina Krush remporte son septième titre mais elle a bataillé jusqu'au bout pour devancer puis contenir Katarina Némcova.
Le 13 avril 2015,
Jean-Pierre

Viva MARIYA !

 

Mariya Muzychuk est la nouvelle championne du monde féminine.

Elle a remporté la finale en parties lentes contre Natalia Pogonina, gagnant la seconde et annulant les trois autres.Une victoire méritée après un parcours éprouvant pour les nerfs du fait du système coupe et de l'enchainement des matchs.

Née le 21 septembre 1992, c'est une ukrainienne entrainée actuellement par Beliavski (comme Maxime Vachier-Lagrave).Grand Maître Féminin depuis 2007, elle était championne d'Europe et du Monde par équipes en 2013 et sa sœur ainée Anna est une ancienne championne du monde junior et Grand Maître Mixte : les gènes et la culture du pays peuvent aider...

Le premier prix de 56.000 euros est très inférieur à celui d'un championnat du monde mixte mais l'aidera à préparer son prochain challenge : garder son titre dans un match contre l'ex-championne du monde, la chinoise Hou Yifan qui est solidement établie dans le top 100 mondial.

Le 06 avril 2015,

Jean-Pierre.

Les bonheurs de SOCHI

 

Au championnat du monde féminin qui se déroule à Sochi, on arrive à une finale des pays frères et présentement ennemis : l'ukrainienne Muzychuk contre la russe Pogonina. Deux joueuses qui déjouent les pronostics mais méritent leur succès.

Maria Muzychuk, qui a 23 ans, a éliminé la favorite indienne Humpy Koneru, l'ex-championne bulgare Antoneta Stefanova et l'autre indienne Dronavalli Harika. Classée douzième mondiale à 2526 Elo, elle devance dans ce tournoi sa sœur ainée, beaucoup plus titrée, Anna Muzychuk.

Natalia Pogonina, quant à elle, est trentenaire, a 2456 Elo et est une spécialiste du jeu rapide, ce qui l'a qualifiée dans plusieurs départages. Elle a sorti "notre" Marie Sebag, la chinoise Zhao Xue et la suédoise Pia Cramling. Cette dernière est sans doute la joueuse la plus constante de l'histoire, jouant  depuis les années 80 dans les tournois mixtes, mariée à un autre G.M.I. Juan Bellon Lopez. Dommage d'échouer si près du couronnement de sa carrière... 

Le 03 avril, 

Jean-Pierre. 

NAJER Roi de Jérusalem

 

Le russe Evgeny Najer est le champion d'Europe 2015 ; le tournoi s'est déroulé en Israël et a réuni 250 joueurs venus de 33 pays, dont 115 grands maîtres.

Avec 8,5 sur 11, il devance le tchèque Navara, le polonais Bartel et le russe Khismatullin. Les russes et les ukrainiens se taillent la part du lion dans les 23 places qualificatives pour la Coupe du Monde et on y trouve qu'un seul joueur d'Europe de l'Ouest...mais c'est l'allemand d'origine roumaine Nisipeanu !
Avec 7 points Etienne Bacrot a préservé son invincibilité, mais dans un open il faut parfois prendre des risques pour gagner des parties et finir en bonne place...
 

LI CHAO CHEZ LES CH'TIS
Avec une soixantaine de grands maîtres et plus de 500 joueurs, Cappelle-la-Grande demeure le principal open international dans l'hexagone. C'est le chinois de service, Li Chao (licencié au club de Cannes), qui l'emporte au départage devant le russe Vladimir Onitschuk, tous deux obtenant 7,5 sur 9. Suivent à 7 points le roumain Nevednichy et le marocainTazbir. Notre leader Kevin Spraggett est dans la vingtaine de joueurs totalisant 6,5 et les premiers français dans le groupe à 6 points ; ce sont les G.M.I. Lagarde et Gharamian et les M.I. Bailet et Moussard qui frolent des normes de grand maître.

Le 12 mars,

Jean-Pierre.

Nakamura qui rit 

 
Hikaru Nakamura a mené le tournoi de Gibraltar de bout en bout : son score de 8 points sur 9 va lui permettre de reprendre sa place de n° 1 américain à son rival Wesley So .Le deuxième avec 7,5 est David Howell. Si son nom est très "british", sa mère est indonésienne. Et c'est la championne du monde Hou Yifan qui émerge du peloton pour la troisième place : c'est une démonstration de la montée en force des asiatiques dans les compétitions d'échec, alors que les européens les dominaient depuis l'origine des tournois.


ETIENNE TIENT !


Le tournoi Grenke, qui vient de s'achever à Baden-Baden, s'est ajouté au palmarès de Carlsen, après des blitz de départage avec le héros allemand, Naiditsch. Etienne Bacrot a confirmé sa solidité en annulant toutes ses parties. En équipe de France, il joue souvent devant Vachier-Lagrave pour neutraliser le 1er échiquier adverse. Les quatre meilleurs Elo du tournoi (Carlsen, Caruana, Aronian et Anand) y ont tous laissé des plumes ! Est-ce que les écarts diminueraient au sein du top 50 ?
Le 11 février, 
Jean-Pierre.

Fin de règne pour Judith 

 
Judith Polgar a dominé les échecs féminins pendant 26 années ! Maintenant en retrait de la compétition, elle est devancée au classement Elo de mars par Hou Yifan, 2686, 49ème au classement mixte ; la chinoise qui a tout juste 21 ans a eu marge de sécurité d'une centaine de points sur ses autres concurrentes, son objectif est sans doute d'atteindre les 2700.
C'est précisément le coup d'éclat de Wei Yi, son compatriote qui atteint 2706 et, à 15 ans, bat le record de Carlsen (17 ans) .Sa force de calcul est impressionnante et son répertoire "fischerien" : e4 avec les blancs, sicilienne Najdorf et défense Grünfeld avec les noirs.
Pour le moment Magnus Carlsen est le seul joueur abonné au 2800 (2862), Caruana y demeure de peu (2802) et Nakamura s'adjuge d'un nez la 3ème place mondiale devant six autres joueurs qui dépassent les 2780.
 

Carton plein pour Tomasevshky

 
Evgeny Tomashevsky, russe de 27 ans, a remporté avec panache (1,5 point d'avance) le tournoi de Tbilissi.
Outre le prix de 20.000 euros, il a gagné 29 points Elo (16ème mondial) et devient le leader du Grand Prix FIDE à un tournoi de la fin : il devance Caruana et Nakamura ; les 2 premières places seront qualificatives pour le tournoi des candidats au titre mondial.Sa modestie l'aide à gérer intelligemment sa carrière...
le 02 mars, 
Jean-Pierre. 

Elo fantastiques

 

Le classement Elo FIDE de février montre une hausse générale de la moyenne Elo de l'élite mondiale : si Magnus Carlsen plane toujours à 2865, 3 joueurs sont à plus de 2800 (Caruana, Grischuk et Topalov) et 11 autres dépassent les 2750 !

Les joueurs qui ont le plus progressé sont Giri (né en 94) qui s'est hissé à la 5° place et So (né en 93) à la 7°.

 

Maxime Vachier-Lagrave (né en 90 comme Carlsen et Karjakin)  est juste à la porte du top 10 avec 2775 mais il a découragé ses concurrents français dont le classement s'effrite un peu. On manque aussi de talents comparables dans les générations suivantes...

 De ce fait la France rétrograde à la 5° place des nations pour la moyenne des 10 meilleurs joueurs (2658) dépassée par les U.S.A. (2667) grâce à l'adoption du philippin So, l'Ukraine (2688), la Chine (2703) l'équipe la plus jeune et en progression, et la Russie (2744).

 

Pour relativiser, Fischer a eu 2780 comme meilleur Elo et ses parties sont toujours des modèles de référence, mais c'était avant l'informatisation du jeu...

Le 04 février,

Jean-Pierre.

Maxime brillant second

 

Le tournoi Tata Steel s'est achevé par la victoire de Carlsen devant une meute de jeunes loups : Vachier-Lagrave, So, Giri et Ding Liren. Dans chaque sport les jeunes français ont besoin d'une vedette à admirer, en voilà une : Maxime a arraché la seconde place au départage en exécutant Caruana, le n°2 mondial à la dernière ronde ! Avant lui Joël Lautier et Etienne Bacrot avaient suscité de grands espoirs mais sans pouvoir se maintenir dans le top 20. Maxime va entrer dans le top 10 et collectionner les invitations dans les tournois les plus prestigieux...Son caractère encaisse probablement mieux les moments difficiles et il gère bien sa carrière : depuis l'an dernier il s'entraine avec Beliavski, un des joueurs les plus brillants des années 80 et 90.

 

Dans le tournoi B le phénomène chinois Wei Ji (15 ans) a doublé Navara dans les dernières rondes et jouera le A l'an prochain. Entretemps il battra certainement le record de précocité pour les 2700 Elo comme il l'a fait pour les 2600...En revanche le doyen hollandais Timman laisse 40 points Elo dans le tournoi : place aux jeunes !

Le 26 janvier,

Jean-Pierre

Carlsen s’envole

 source europe echecs

Après avoir ramé pendant 3 rondes au tournoi Tata Steel, Carlsen a mis les voiles en alignant 6 gains de suite et totalise 7points ! So, seul invaincu, et Vachier-Lagrave brillent à 1 point derrière ; ce sont maintenant des camarades de club à Clichy...Ivanchuk et Ding Liren, vedettes du début, restent bien placés à 5,5. Les plus grands perdants en points Elo sont Aronian à 4 points et Jobava, toujours lanterne rouge. La championne du monde Hou Yifan ne concrétise pas toujours de bonnes positions mais se fait respecter à 3 points.

La hiérarchie est mieux respectée dans le Challengers : Navara à 7,5 et Wei Yi à 7 sont presque qualifiés pour le A de 2016 et se disputeront la victoire, car les jeunes Shankland (U.S.A.) et Van Kampen (Pays-Bas) ont 5,5 à 4 rondes de la fin.


Le 21 janvier,

Jean-Pierre.

Le retour d’Ivanchuk

 

Tata Steel source europe echecsest traditionnellement le premier grand tournoi de l'année et se déroule à Wijk aan Zee, aux Pays-Bas.

Après 4 rondes sur 13, c'est le doyen des joueurs, Ivanchuk (photo), qui mène avec 3,5 (qui l'aurait parié?) ! 

Suivent Caruana (sans surprise) et Ding Liren qui s'est remis d'une défaite en première ronde en alignant 3 gains ! Le philippin So est excellemment placé à 2,5 car il a déjà joué les trois favoris à l'Elo : Carlsen, Caruana et Aronian ; il a arrêté ses études il y a quelques mois dans le but d'atteindre les 2800 et a notamment remporté le premier prix à Las Vegas de 100.000 dollars... Le polonais Wojtaczek, secondant d'Anand, devance aussi Giri, Carlsen, Vachier Lagrave et Saric qui sont à 50%. Aronian et Radjabov patinent à 1,5, Hou Yifan et Van Wely à 1 point grappillent des nulles et Jobava à 0,5 paye ses prises de risque (mais c'est son style).

 

Dans le Challengers, avec 2 places en jeu pour l'édition 2016, trois joueurs sont détachés à 3 points : Navara, le tchèque favori, Van Kampen, le hollandais qui monte et Wei Yi, le prodige chinois de 15 ans...

Le 15 janvier,

Jean-Pierre




création et hébergement du site par IRT-Conseil