le monde des échecs récent

SO WHAT ? SO STRONG !!

 

Wesley So remporte le prestigieux tournoi Tata Steel à Wijk Aan Zee qu'il a mené de bout en bout à la barbe de Magnus Carlsen. Il va se hisser à la deuxième place mondiale du classement Elo, profitant de contre-performances de Caruana à Gibraltar.Le troisième du tournoi crée la surprise : c'est l'indien Baskaran Adhiban, promu par le Challengers de l'an passé ; le cadet chinois Yi Wei reprend sa progression et termine cinquième, et le jeune hongrois Richard Rapport a ravi le public par son style imaginatif.

Gawain Jones remporte le tournoi B au départage devant Markus Ragger et la troisième place de l'américain Jeffrey Xiong confirme la relève par les jeunes générations...

Le 30 janvier,

Jean-Pierre.

L’étoile montante : Wesley SO

 

Le grand maître américain, philippin d'origine, Wesley So a été plébiscité joueur de l'année 2016, après ses succès à Saint-Louis et Londres préparant sa victoire au Grand Prix, et ses médailles d'or par échiquier (le troisième) et par équipe aux olympiades !

Il a franchi en janvier la barre des 2800 Elo et continue d'engranger les points avec 3 sur 4 à Wijk Aan Zee, à égalité avec Magnus Carlsen. Ils y sont néanmoins devancés par le stratège ukrainien Pavel Eljanov (3,5) qui a fait le plein sur les "clients" plus ou moins affichés.

Les français devront attendre Gibraltar, vers la fin du mois, pour voir leur candidat mondial Maxime Vachier-Lagrave en action et juger de sa capacité à rebondir, après une légère érosion de son Elo...

Le 18 janvier 2017,

Jean-Pierre.

Un nouveau classement

 

Les récents championnats du monde rapide et blitz remportés par Ivanchuk et Karjakin ont montré l'avantage de ces formules sur les parties lentes : réunir beaucoup plus de grands maîtres en minimisant la durée des tournois. Les organisateurs du Grand Prix (5 tournois de prestige dont un à Paris) ont décidé de créer un nouveau classement : l'URS (universal rating system) qui tient compte des classements Elo dans les 3 disciplines. Sans surprise Carlsen reste le numéro un mais l'ordre de ses suivants diffère : Kramnik, Nakamura, Caruana, Nepomnniachtiachti, Karjakin, So et Vachier-Lagrave.Tous sont invités pour la session 2017, le premier remplaçant est Aronian. La bonne surprise est pour Nepomniachti qui ne  serait pas pris avec l'Elo classique... Les trois cadences seront alternées selon les tournois.

Le 05 janvier 2017,

Jean-Pierre.

Carlsen garde son titre

La logique des classements Elo a été respectée, et Karjakin n'a pas pu rééditer dans les parties rapides la neutralisation de Carlsen. Prenant du retard dans chaque ouverture, il arrache une belle nulle dans une finale ou sa tour lutte contre deux fous dans la deuxième partie, mais s'incline dans la suivante avec un mauvais fou. Condamné à gagner avec les noirs dans la quatrième, il hasarde (enfin ! ) une sicilienne mais Magnus conclue brillamment par un sacrifice de dame qui assure le mat.

Ce championnat risque de précipiter la tendance à réduire les cadences de jeu, le spectacle s'avérant souvent plus intéressant pour le public dans les rapides que dans les parties lentes, grâce au suspense...L'intérêt des organisateurs va dans le même sens : diminuer les frais en même temps que la durée des tournois.

 Le 01 décembre, Jean-Pierre

 

Un championnat décévant

 

Le championnat du monde d'échecs s'achève sur une nulle de salon, une décevante première dans l'histoire du jeu, et le titre se jouera en rapide ou en blitz si cela ne suffit pas, une aberration puisque des championnats du monde de rapide et de blitz sont organisés en événements à part! On incrimine généralement la courte durée (12 parties) qui incite les joueurs à ne pas prendre de risques, on pourrait aussi souligner l'immaturité de deux jeunes joueurs qui dévalorisent par leur comportement l'idée de championnat du monde.

Comme solution d'avenir, Yasser Seirawan, qui fut un des meilleurs joueurs du monde avant de s'éloigner prématurément de la compétition, propose que le titre se joue en treize parties lentes avec la décision "Armaggedon": en cas d'égalité totale, le vainqueur est le détenteur des noirs dans la dernière partie.

En attendant, pour se consoler, on peut revoir le match Spassky -Fischer de 1972 ou les grandioses espagnoles entre Kasparov et Karpov...

Le 29 novembre,

Jean-Pierre

Carlsen craque le premier

 

Au championnat du monde actuel, à défaut de trouver une nouveauté déterminante dans une ouverture, une guerre des nerfs s'est peu à peu installée entre deux champions très solides psychiquement. Et c'est Magnus Carlsen, double champion du monde et numéro 1 à l'Elo qui cède dans la huitième partie! Après avoir pris des  risques pour tenter de gagner (ou au moins faire durer la partie  et fatiguer Serguey Karjakin) il n'a pas eu les mêmes ressources que le russe pour annuler une finale inférieure et a décliné l'interview suivant.

Les rôles sont inversés avant les 4 dernières rondes : l'outsider devient le favori et la  fièvre va monter avant et pendant les parties !

Le 22 novembre 2016,

Jean-Pierre.

Karjakin neutralise Carlsen

 
Au championnat du monde qui se dispute New York, les 4 premières parties se sont achevées par la nullité, les deux dernières après des défenses longues et difficiles du challenger Serguey Karjakin dans des finales inférieures, c'est un des principaux talents de l'ukrainien naturalisé russe (la fédération russe a plus de moyens et d'ambition que l'ukrainienne pour le soutenir et le préparer...).
La partie espagnole s'impose comme l'attaque et la défense la plus sûre des jeux ouverts (le choix unique des deux adversaires en 3 débats), mais des  échanges de dames précoces déçoivent un peu les amateurs de jeu tactique ; comparez avec les matches Kasparov-Karpov !
Beaucoup accusent la forme brève du match (12 parties) à inciter les joueurs à prendre le minimum de risques, mais toute victoire  changera le  scénario !
Le 17 novembre 2016,

Jean-Pierre.

Coupe d'Europe sans club français

 
 
Pour la première fois aucun club français ne s'est inscrit à la Coupe d'Europe des clubs mixtes, sans doute pour des raisons financières.Cette compétition réunit 63 équipes à Novi Sad (Serbie) du 5 au 13 novembre et après 4 rondes deux clubs russes se détachent avec 100 % des points : Alkaloid et Mednyi Vsadnik.
Dans la Coupe d'Europe des clubs féminins, c'est le cercle de Monte-Carlo qui est seul en tête et favori au vu de sa composition : Hou Yifan, les sœurs Muzychuk et Almira Skripchenko...
Le 10 novembre 2016,
Jean-Pierre.

 Course au record

 

Qui battra le record de plus jeune Grand Maître détenu par Karjakin ? Un jeune ouzbek va concurrencer l'espoir indien de la précédente chronique : Nodirbek Abdusattorov aura 12 ans en décembre, a été champion du monde des moins de 8ans et vient de réaliser une performance sans précédent au Mémorial Chigorin : une norme de G.M.I. largement dépassée (2673 ! ) et une place de 6ème dans un tournoi où figuraient une trentaine de G.M.I. dont 16 au-dessus de 2600... Les paris sont ouverts !

 

 Les français se font respecter

 

Les deux grands tournois d'octobre dans l'hexagone ont été remportés par les leaders nationaux : Vachier-Lagrave a remporté le tournoi de Bastia en battant en finale le légendaire Anand, et au Cap d'Agde Bacrot a écarté un  autre français, Edouard.

Le 01 novembre 2016,

Jean-pierre

L’enfant prodige indien

 

Il s'appelle Praggnanandhaa, est déjà double champion du monde (moins de 8 ans, puis moins de10ans), et est devenu le plus jeune Maître International de l'histoire des échecs à 10 ans et 10 mois.

Maintenant âgé de 11 ans et 2 mois, il vient de réaliser une miniature contre le G.M.I. venezuelien Bachmann (Elo 2645) au tournoi de l'île de Man.

Voici la partie : 1.d4 Cf6 2.Ff4 g6 3.Cc3 d5 4.Dd2 Fg7 5.Fh6 0-0 6.Fxg7 Rxg7 7.0-0-0 c5 8.e3 Cc6 9.f3 c4 10.e4 b5 11.exd5 Cb4 12.Cxb5 Cxa2+ 13.Rb1 Dxd5 14.Ca3 c3 15.bxc3 Tb8+ 16.Ra1 Da5 17.Rxa2 Cd5 18.Ce2 Fe6.0-1

Une exécution énergique ! Il lui reste 1 an et un presque 5 mois pour devenir le plus jeune Grand Maître en battant le record de précocité de Serguey Karjakin, lequel affront le mois prochain Magnus Carlsen pour le titre de champion du monde...

Le 15 octobre 2016,

Jean-Pierre.

CLICHY REPREND SON TITRE

 

Le suspense a duré jusqu'à la dixième ronde et la rencontre des deux leaders, mais le club d'une des portes de Paris n'a pas raté son match décisif contre le champion de France en titre, Bischwiller, et il reprend son rang habituel, notamment grâce à sa "locomotive", Maxime Vachier-Lagrave, parti pour chiper la quatrième place mondiale à Giri. Bischwiller est brillant second, Mulhouse conforte la valeur alsacienne en dépassant Bois-Colombes au départage, ce dernier ayant le recrutement étranger le plus efficace en résultat avec Duda, Ipatov et Bachman, trois jeunes G.M.I. en progression.

Sans surprise Evry, Drancy et Châlons-en-Champagne descendent en N.1.Ils seront remplacés par Lisieux, Tremblay-en-France et Grasse, ce qui changera des "ascenseurs habituels", et réduit la domination de l'Ile de  France et du Nord-est...

 

DECES DE KORCHNOY

 

Victor le terrible s'est éteint à 85 ans, dont plus de 60 de compétitions et 2 finales de championnat du monde face à Karpov. Il fut aussi un des plus célèbres dissidents de l'U.R.S.S. et laissa sa famille pour pouvoir s'exiler en Suisse.

Son style alliait une excellente technique, une combativité exceptionnelle et un souci d'originalité dans les variantes d'ouverture. Une personnalité difficilement reproductible, même avec l'aide des ordinateurs ...

Jean-Pierre

Top 12 à DRANCY

 

C'est à Drancy, dans le Nord-Est de l'le de France que se déroule actuellement le top 12 des clubs français, le grand rendez-vous national de l'année. Bischwiller est le tenant du titre mais l'absence de son 1er échiquier Giri qui participe au mémorial Gashimov l'handicape pour le garder : nul concédé dès la 1ère ronde à Bois-Colombes.
 
Après 2 rondes sont en tête le favori traditionnel Clichy, qui réunit la majorité des meilleurs français, et les promus de N2, Saint-Quentin (tous G.M.I!) et Nice Alekhine, équipe très expérimentée et soudée. En conséquence, les équipes les plus menacées de relégation semblent être Drancy, Vandoeuvre, et Evry qui a la particularité de n'aligner aucun étranger (préférence nationale chez Manuel Valls...).

INARKIEV champion d’Europe

 

Ernesto Inarkiev, russe de 31 ans, après une perf à 2900 Elo dans le championnat national par équipes, enchaîne en remportant le championnat d'Europe individuel avec 9 points sur 11, devant Igor Kovalenko, ex-ukrainien devenu letton, qui arrache la deuxième place en remportant les 2 dernières parties. Il devance un trio à 8 points : Jobava, Navara et Vallejo Pons. Laurent Fressinet, grâce à un gain dans le "money time", se classe huitième, ce qui lui rapporte 4.000 euros et une place en Coupe du Monde.

Après la victoire de Karjakin au tournoi des candidats et le retour de Kramnik au 2ème rang mondial, Inarkiev confirme le retour en puissance de la Russie, aux échecs comme en politique...

Le 25 mai 2016,

Jean-Pierre.

Championnat d’Europe au Kosovo

 

Le championnat d'Europe individuel se déroule jusqu'au 23 mai à Gjakova, ville peu connue du Kosovo. Après 6 rondes, c'est le croate Ivan Saric qui s'affiche en tête avec 5,5 points devant les favoris : le polonais Wojtaszek, le tchèque Navara, le géorgien Jobava, et les jeunes loups, le russe Inarkiev et le letton Kovalenko.

Laurent Fressinet, seul représentant français, est dans le groupe à 4,5 avec la méthode professionnelle : gain ou nul.

Aucun joueur du top 10 européen ne s'est inscrit, soit qu'ils boudent les opens, soit qu'ils estiment les conditions insuffisantes ; de ce fait la couverture par les médias échiquéens est lente et légère...

Le 18 mai 2016,

Jean-Pierre

Kasparov assure le spectacle

Garry Kasparov n'a pas manqué sa rentrée : ouvertures tranchantes, jeu dynamique et charisme sont intacts, et des gaffes n'ont pas altéré sa bonne humeur. Hikaru Nakamura remporte logiquement le tournoi avec 11 sur 18 (seul Carlsen le devance de quelques points à l'Elo blitz), se détachant de Wesley So le deuxième jour, mais Garry avec 9,5 fait une perf à plus de 2800 onze ans après avoir pris sa retraite des compétitions !

Plébiscité par le public et loué par ses adversaires, il laisse planer le doute sur de futures apparitions : "si je rejoue ce type d'événements, je me préparerai mieux..."

Le 30 avril 2016,

Jean-Pierre

Kasparov contre les américains

 

Les 28 et 29 avril, Garry Kasparov va affronter en blitz les trois premiers du championnat des Etats-Unis :

-       Fabiano Caruana, vainqueur avec un point d'avance et ses dauphins

-       Wesley So

-       Hikaru Nakamura.

 

Si l'an dernier Kasparov avait écrasé son "client" Nigel Short 8,5 -1,5 en match de blitz, le challenge actuel est beaucoup plus difficile, ses  trois adversaires sont dans le top 10 mondial et Nakamura considéré comme un des meilleurs blitzeurs avec Carlsen et Grischuk ...

Le tournoi se jouera en 18 rondes, 3  double-rondes contre chaque opposant. Un choc des générations qui s'annonce palpitant !

Le 28 avril 2016,

Jean-Pierre

KARJAKIN triomphe à Moscou

 

Karjakin a brillamment remporté le tournoi des Candidats en battant son rival direct, Caruana dans la dernière ronde; l'américain, devancé au second départage (nombre de victoires) a tenté une sicilienne pour gagner avec les noirs mais le russe a mieux maîtrisé les complications tactiques. C’est le plus grand succès de l'ex-enfant prodige, plus jeune Grand Maître de l'histoire des échecs, à 12ans et 7 mois! Né ukrainien en 1990, il a opté pour la nationalité russe en 2009 pour avoir plus de soutien dans sa carrière; la même année il a épousé la M.I. Kateryna Dolzhikova. En 2012 il a remporté le championnat du monde de parties rapides.

En novembre prochain, à New-York, il affrontera Carlsen pour le titre majeur. Même  si les américains auraient préféré y voir un de leurs poulains (Caruana ou Nakamura), le match s'avère plus indécis quant au résultat que les précédents avec Anand...

Le 28 mars,

Jean Pierre.

 

 

ANAND revient

 

Le vieux lion ne cède pas sa place: après avoir trébuché sur Caruana, Anand est revenu dans le jeu en manoeuvrant habilement contre Karjakin, leader depuis le début du tournoi.A trois rondes de la fin, la lutte pour la qualification semble se circonscrire entre les deux leaders,  Caruana et Anand, et leur  suivant à un demi-point, Karjakin, avec le choc direct Karjakin-Caruana affiché dans la dernière ronde...

Le 25 mars,

Jean-Pierre

Caruana rejoint Karjakin

 

Anand avait doublé Aronian en le battant et rejoint la tête, Caruana vient de lui rendre la pareille! Ce sont maintenant deux ex-enfants prodiges, éclipsés par le phénomène Carlsen qui sont aux commandes du tournoi des Candidats avec un demi-point d'avance sur Anand  et Aronian et un sur l'invaincu (mais sans gain...) Giri. A quatre rondes de la fin, rien n'est joué et la place magique de challenger du champion du monde risque de se jouer aux meilleurs nerfs... Karjakin a deux petits avantages : il ne s'est pas tellement fatigué pour un leader et il joue dans son pays.

 

Karjakin et Aronian en tête

 

 Après 6 rondes sur 14 à jouer, Karjakin et Aronian mènent le tournoi des Candidats au championnat du monde avec 4 points. Karjakin a reçu des éloges de Carlsen pour sa défense exceptionnelle contre Caruana tandis qu'Aronian a profité d'une faute de main de Nakamura ( pièce touchée à jouer ...) pour le rattraper. Anand réalise une miniature contre Svidler mal inspiré et se rapproche à un demi-point. On attend de Caruana et Giri, à 50%, qu'ils gagnent leur première partie ; Svidler, Topalov et Nakamura paraissent déjà hors des prétendants à la victoire finale, manquant de points et de sérénité ...

Le 19 mars

Jean-Pierre

Hou Yifan reprend son titre

 

C'est sans surprise que Hou Yifan récupère son titre de championne du monde, qu'elle n'avait pas défendu lors du précédent cycle, aux dépens de Marya Muzychuk.  Menée de 2points à 2 rondes de la fin, l'ukrainienne était obligée de tenter une défense moins égalisante que son Espagnole Ouverte ; hélas sa sicilienne Najdorf n'a pas détraqué la sérénité de la chinoise qui gagne proprement dans la finale. Le tournant du match fut une italienne où Marya n'a pas su concrétiser son avantage de position et finit par offrir la deuxième victoire au lieu d'égaliser ; elle n'a pas démérité face à la n°1.

 

Trois leaders chez les candidats

 

Le tournoi des candidats au championnat du monde se déroule à Moscou jusqu'au 29 mars : 8 postulants qui s'affrontent en doubles rondes (donc 14 au total) dans un tournoi très homogène : le plus petit Elo est 2751, le plus haut 2798, et tous ont une grande expérience des tournois de haut niveau. Après 3 rondes Anand, Karjakin et Aronian mènent le bal avec 2 sur 3, Giri, Caruana et Svidler n'ont rien lâché (comme disent les sportifs aux médias), Nakamura a commis un faux pas et Topalov a chuté deux fois , mauvais présage pour le bulgare car les adversaires s'appliquent contre le "client" du tournoi pour recoller au score...

Le 16 mars

Jean-Pierre

 

MARIA OU YI FAN

 

Le championnat du monde féminin se déroule du 2 au 18 mars en Ukraine dans la ville de Lviv, autrefois appelée Lwov quand elle était polonaise, Lemberg sous domination autrichienne, et Lvov en version francisée...

La tenante du titre est l'ukrainienne Marya Muzychuk, 23ans, 2563 Elo, qui a battu la russe Natalia Pogonina en finale l'an dernier. La chinoise Hou Yifan, 22 ans, 2667 Elo  (n°1 depuis le retrait de Judith Polgar des compétitions), a déjà détenu 3 titres mondiaux : 2010, 2011 et 2013 ! Elle a fait l'impasse l'an dernier sur le championnat mais s'est qualifiée pour ce match pour avoir remporté le Grand Prix FIDE.

Si la chinoise est favorite par son Elo et son palmarès, l'ukrainienne a l'avantage de jouer dans "son jardin" ; elle a participé au dernier championnat d'Ukraine mixte et exceptionnellement les parties sont restées non publiées pour que son adversaire ne  puisse pas les analyser !

La première partie s'est soldée par une nulle paisible. Dix parties longues sont prévues suivies d'éventuels départages en rapide et blitz. Leur jeunesse et leur élégance peut changer l'image du jeu dans les médias...

Le 03 mars,

Jean-Pierre

Moisson tricolore à Gilbratar

 

Hikaru Nakamura remporte le tournoi open de Gibraltar devant Maxime Vachier-Lagrave à l'issue d'un match de départage très indécis, le français ne s'inclinant que dans la phase armaggedon où le tirage au sort des blancs le contraignait à prendre des risques pour gagner.Maxime remporte quand même la coquette somme de 21.000 euros et se rapproche du top 5 mondial et de la barre des 2.800 Elo. Etienne Bacrot, troisième, devançant l'indien montant Sethuraman et l'israëlien Sutovsky, encaisse 18.000 euros et retrouve le club des 2.700.Si Sébastien Maze a eu la malchance d'affronter M.V.L. dans la dernière ronde il a réalisé un tournoi remarquable, battant notamment Anand et Jakovenko, et va dépasser les 2.600 Elo pour la première fois de sa carrière ! L'ex-champion du monde, en revanche, ne devrait plus s'aventurer dans les opens, laissant une vingtaine de points sur le rocher...Chez les français, le plus déçu est sans doute Laurent Fressinet, malmené par des joueuses motivées par d'exceptionnels prix féminins :20.000 euros pour la première, Anna Muzychuk !

Le 05 février 2016,

Jean-Pierre

L'équipe de France à l'assaut du Rocher

Au tournoi de Gibraltar,le grand open de l'hiver, les français s'alignent en force : Vachier-Lagrave, Fressinet, Bacrot, Edouard, une des meilleures équipes de France possibles, épaulés de leurs entraîneurs Maze et Libiszewski et de l'espoir montant Adrien Demuth. Face à eux les principaux candidats à la victoire sont le samouraï américain Nakamura, les demi-dieux indiens Anand, Harikrishna, Ganguly, Sethuraman et les gardes rouges Li Chao, Yu Yangyi et Ni Hua.Un bon test pour des nations ambitieuses pour les prochaines olympiades.

A Wijk-Aan- Zee, le super-tournoi fermé du plat pays, Carlsen, tel un diesel, a mis huit rondes pour mener seul devant le dauphin Caruana tandis que Wei Yi, après un décembre difficile, annule sagement toutes ses parties pour solidifier son jeu de ...

Le 26 janvier 2016,

Jean-Pierre.

CONTROVERSE AUTOUR DU PRESIDENT DE LA F.I.D.E.

 

Kirsan Ilyumzhinov vient de fêter ses vingt ans de présidence de la F.I.D.E. et s'apprêtait à se rendre aux Etats-Unis pour négocier le prochain  championnat du monde d'échecs. Mais le département du Trésor américain l'accuse d'aider le régime syrien en lui vendant du pétrole de Daesh .Ex-président et actionnaire de 19% de la banque russe R.F.A., il serait en relation avec la Banque Centrale syrienne; en conséquence les U.S.A. interdisent tout commerce avec lui et gèlent ses avoirs éventuels en Amérique.

Ilyumsinov s'est défendu dans une interview en Russie : "je n'ai jamais traité que d'échecs avec la Syrie...il y a 2 ans j'ai livré 2.000 jeux échiquiers et 3.000 livres d'échecs à Damas et Alep mais à Alep le club a été bombardé par  les terroristes"...Par ailleurs il reconnait que la compagnie qu'il possède en Turquie (!) et qui se nomme modestement Kirsan-Ankara pourrait être touchée par la tension entre son ami Poutine  et ce pays.

Monsieur Filatov, président de la fédération d'échecs russe, avait récemment demandé à M. Ilyumzhinov d'apporter sa compétence à la F.I.F.A. en étant candidat à sa présidence...

Cela fait donc deux projets qui ont du plomb dans l'aile pour l'ex-président de la Kalmouquie, présent sur tous les fronts dans les médias !

Le 01/12/2015,

Jean-Pierre

M.V.L dans le top 7

Maxime Vachier-Lagrave a brillamment partagé la première place du tournoi de Londres avec Carlsen et Giri  et en est récompensé par la septième place au classement mondial au jour le jour devant Anand et Topalov , les quadragénaires qui ont souffert et lâché beaucoup de points dans ce même tournoi.
Au classement du Grand Prix sur les trois grand tournois fermés de l'année (Norvège, Sinquefield Cup et Londres), il termine 4ème derrière Carlsen, Giri et Aronian. Ayant nettement progressé en solidité dans ce parcours, il s'affirme maintenant comme un des principaux rivaux pour le champion du monde dans le cycle à venir avec les autres " jeunes" : Giri, Caruana et Nakamura.
En Israël c'est Etienne Bacrot qui s'est illustré dans un fort tournoi rapide en éliminant Gelfand en demi-finale et ne cédant qu'à l'impérial Ivanchuk en finale.

Ces deux français confirment leur forme du championnat d'Europe par équipes, espérons qu'ils vont donner confiance à leurs compatriotes..

Le 16 décembre 2015,

Jean Pierre.

La Russie retrouve son empire

 

Aux championnats d'Europe disputés à Reykjavik (en Islande), la Russie, décevante ces dernières années, a retrouvé son prestige et dominé de bout en bout les deux tournois. Dans le championnat mixte elle s'impose avec 7,5 sur 9 devant l'Arménie, la Hongrie et la France (toutes à 6,5) ; les tricolores ratent le podium d'un cheveu, emmenés par un Vachier-Lagrave invaincu au premier échiquier et seulement dépassé à la perf Elo (2835) par le géorgien Pantsulaïa (2868), révélation du tournoi, et le moldave Bologan, auteur prolifique d'ouvrages sur les ouvertures. Si Svidler et Eljanov ont confirmé leur retour en forme, Magnus Carlsen a dû s'employer pour atteindre les 50% et lâche une vingtaine de points Elo...

Chez les femmes, il n'y a pas eu le moindre doute : les Russes l'emportent avec 8,5 sur 9 devant l'Ukraine et la Géorgie et la France est cinquième, conforme à sa place au classement Elo. Maria Muzychuk, championne du monde en titre, réalise la meilleure perf devant les russes Goryachkina et Lagno, ce qui donne du piment à son prochain match avec Hou Yifan...
 
NOUS SOMMES LES MEILLEURS VETERANS !
 
Notre jardin français c'est le championnat du monde vétérans : si chez les plus de 50 ans aucun titré ne s'est déplacé à Acqui Terme, station du Piémont italien, pour laisser  Nikolic, le favori, devancer Rozentalis, chez les plus de 65 ans le titre s'est joué entre nos représentants Okhotnik (champion en 2011) et Vaïsser, triple champion... Vladimir Okhotnik a été le plus endurant (9,5 sur 11) et Anatoly (8,5) doit se contenter d'être vice-champion cette fois-ci ! Notons l'exception française : dans notre championnat, la catégorie vétérans est entre les deux critères de la F.I.D.E. : 60 ans...
Le 24 novembre,
Jean-Pierre

L’inde domine les championnats jeunes

 

Les championnats du monde des jeunes viennent de se terminer en Grèce avec une razzia indienne : 11 médailles dont 5 d'or en moins de 8 ans et moins de 10 ans mixte et en moins de 10 ans, moins de 14 ans et moins de 18 ans chez les filles. Les russes et les américains ont obtenu 4 médailles chacun, mais aucune d'or, les autres champions et championnes étant iranien, allemand, ouzbèque, azéri, vietnamien, bulgare ou grec. Aucun membre de la délégation française n'a pu seulement s'approcher d'un podium ...

Un joueur très remarqué a été le champion cadet Massoud Mosadeghpour, iranien, qui fut en tête de bout en bout et réalise 9,5 sur 11 et une perf à 2695.La république islamique créée par Khomeyni a longtemps considéré les échecs comme une activité diabolique et la France a bénéficié de la venue des exilés, les M.I. Sharif,Pira et Shirazi et du M.F. Azadharf...

Les pays qui sont à l'origine du jeu d'échecs (Inde et  Perse) réinvestissent dans cette activité et en récoltent les fruits !source ; FFE

Le 06 novembre 2015,

Jean-Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M.V.L GENIE DU BLITZ

podium

Les championnats du monde Rapide et Blitz viennent de se dérouler à Berlin. Le Rapide a vu une démonstration de Magnus Carlsen, leader de bout en bout et vainqueur avec un point d'avance (11,5 sur 15) sur Ian Nepomniachtchi, Teimour Radjabov et Lenier Dominguez.

En revanche le Blitz s'est avéré indécis jusqu'aux dernières secondes ; si, à l'issue de la première journée Maxime Vachier-Lagrave était seul en tête avec 9,5 sur 11 devant Carlsen, tous deux ne pouvaient tenir ce rythme le lendemain (Maxime craquant à deux reprises juste avant la dernière ronde ...) et c'est Alexander Grischuk qui remporte le titre  pour la troisième fois, après 2006 et 2012 avec 15,5 sur 21.

Maxime est vice-champion devançant Kramnik au départage et sera probablement le n°1 au prochain Elo Blitz FIDE ! Suivent Ivanchuk et Nepomniachtchi (encore !) et Carlsen n'est que 6ème. Laurent Fressinet est honorablement 23ème, brillant second au tournoi de l'île de Man derrière Pentala Harikrishna 2 jours avant...

Nakamura aurait pu perturber les débats mais il a préféré empocher le chèque de 100.000 dollars au tournoi de Las Vegas en éliminant ses derniers adversaires (So et Le Quang, un autre ex-champion du monde de blitz) dans les départages en Rapide...

Le 15 octobre,

Jean-Pierre

Karjakin use Svidler

Bakou, ville organisatrice du tournoi

 

Après 4 semaines de compétition, la Coupe du Monde s'achève par la victoire à l'arraché de Sergueï Karjakin sur Peter Svidler dans le blitz Armaggedon (les blancs doivent gagner ou sont éliminés).

Mené 2-0 en parties lentes il a trouvé les ressources morales pour continuer à poser des problèmes à son adversaire et égaliser avec une part de chance. Les départages ont vu s'accumuler des gaffes de part et d'autre; comme dit une maxime "le vainqueur est celui qui fait l'avant-dernière erreur"...

Tous deux sont qualifiés pour le tournoi des Candidats. Le détenteur du record de précocité pour le titre de G.M.I. (12 ans et 7mois) signe un de ses plus grands succès, mais Svidler, qui a éliminé notamment Topalov et Giri méritait de remporter un deuxième trophée : il fut le vainqueur de l'édition 2011. Des louanges unanimes ont salué la performance de Pavel Eljanov qui a réalisé le meilleur score en parties lentes (9,5 sur 12!) a sorti Grischuk et Nakamura et ne s'est incliné qu'en demi-finale dans le départage contre Karjakin, ex-champion du monde de jeu rapide.

Le 05 octobre,
Jean-Pierre

LA VIEILLE GARDE NE SE REND PAS...‏

 

Le solstice d'été apporte la maturité, l'Elo de juillet redonne l'espoir aux joueurs expérimentés : Carlsen reste le n°1, mais ne parait plus intouchable, et Anand retrouve la deuxième place partagée avec Topalov, qui obtient son meilleur Elo à 40ans : 2816. Nakamura s'élève aussi à 2814 tandis que les cadets du champion actuel suivent de près : Caruana, Giri et So (seul Kramnik, autre ex-champion du monde quadragénaire s'intercale entre eux). Le tournoi des prétendants s'annonce comme une guerre de génération...
Les français, en revanche, sont globalement en retrait : Vachier-Lagrave 2731, Fressinet 2707 et Bacrot 2693 ont perdu des places et Tkachiev est le seul à les accompagner dans le top 100. Même constat chez les féminines, Sebag, Skripchenko et Milliet se maintiennent sans ambition. Chez les juniors Moussard et Barbot vivent leur dernière saison et tentent surtout de devenir G.M.I., chez les juniors filles Andrea Navrotescu n'a pas de concurrentes...
Au classement par nation (sur les 10 meilleurs joueurs), derrière la Russie encore intouchable, la Chine s'octroie la deuxième place méritée étant championne olympique et championne du monde ! Les U.S.A. montent sur le podium, grâce au retour de Caruana. Son transfert s'affiche à 5.000 euros mais il n'est pas précisé quel organisme les encaisse (fédération italienne ou F.I.D.E?); en tout cas il semble dépasser de loin les autres montants...
Jean-pierre, 
le 04 juillet.
 

Carlsen craque, Topalov revient !

 

Au Grand Prix de Norvège peu de pronostiqueurs ont dû prévoir avant la première ronde la victoire finale de Topalov, mais la perte au temps de Carlsen (par méconnaissance du règlement) dans une position gagnante va psychologiquement doper le bulgare et fragiliser le n°1 mondial.  

Topalov a remporté le championnat du monde en 2005 et a été n°1 périodiquement de 2006 à 2009. Il gagne avec 6,5 sur 9 devant l'autre quadragénaire Anand, et les deux ex-champions du monde remontent sur le podium ELO ! Nakamura confirme sa forme, invaincu à 6 points devant le benjamin du tournoi, Giri (5,5). Caruana à 4 points passera sous la barre des 2800 ELO, Vachier-Lagrave, à égalité, s'est illustré en remportant le tournoi de blitz. Le grand perdant du tournoi est Magnus Carlsen à 3,5 qui perd la dernière partie contre son secondant Hammer en jouant une ouverture très douteuse pour le surprendre... Il lâche 23 points ELO, un record pour un champion du monde... Nul n'est prophète en son pays, le plus gênant est que son futur challenger saura qu'il n'est pas invincible comme on le croyait ces dernières années. Grischuk et Aronian manquent toujours d'énergie. La lanterne rouge Hammer (seul joueur qui a dû gagner sa qualification et plus petit ELO) avec 3 points a propulsé Topalov en tête en gaffant dans une finale facile et enfoncé son ami et compatriote Carlsen : il gagne la notoriété !

Le 26 juin, 

Jean-Pierre.

L'irresistible ascension de Wei Yi

 

A Leon, ville et province liées à la Castille, la 27ème édition du tournoi réunissait 4 champions : Anton Guijarro, vice-champion d'Europe 2014, Ruslan Ponomariov, champion du monde 2002, Maxime Vachier-Lagrave, champion du monde junior 2010 et Wei Yi, champion du monde par équipes et champion de Chine en titre.

Dans cette compétition rapide Maxime a éliminé l'ukrainien en demi-finale tandis que le cadet chinois (16 ans tout frais) s'est débarassé du junior espagnol.

Dans la finale Maxime a eu des positions gagnantes dans la première partie, mais "l'iceberg de Jiansu", selon l'expression d'Arturo Perez-Reverte, s'est défendu avec calme et constance et n'a pas laissé passer sa chance dans la troisième ; il remporte pour la 2ème fois (l'an dernier devant Paco Vallejo Pons) le tournoi, une performance que seul Anand avait réalisée avant lui 2 ans de suite.

Sa précocité, sa technique et sa vitesse de calcul rappellent Bobby Fischer mais il est beaucoup plus serein et modeste que l'américain. Ses adversaires prédisent qu'il sera dans les années prochaines un prétendant au titre mondial individuel, la seule incertitude est : quand ? Lui même a pour objectif de "jouer de mieux en mieux" et d'entreprendre des études universitaires ...

Le 15 juin,

Jean-Pierre.

L'alternance dans le TOP 12

 

Le Top 12 des clubs français s'est achevé sur la brillante victoire de Bischwiller, avec 11 sur 11, devant Clichy, 10 victoires : le vice-champion 2014 a pris le pouvoir devant le champion ! Bois-Colombes atteint le podium devant Strasbourg, Evry Grand Roque et Mulhouse Philidor. Les six premières places se partagent donc entre les clubs de la région parisienne et trois d'Alsace ; une situation classique : aussi bien en championnat qu'en Coupe de France les trophées sont trustés par Clichy et Strasbourg.

Montpellier, Chalons-en Champagne et Vandoeuvre se maintiennent mais Poitiers-Migne, Metz Fischer et Grasse descendent en N1. Ils seront remplacés par Drancy, Saint-Quentin et Nice Alekhine. La seule équipe de tout l'Ouest de l'hexagone disparait donc mais la tâche était trop dure pour une équipe de copains régionaux.
Dans les performances individuelles, la plus remarquable est celle du basque Paul Velten (qui joue à Chalons) : norme de grand maitre dès la 9° ronde et invincibilité avec 11 fois les Noirs! Bischwiller a fait le bon choix avec ses étrangers : Giri a la meilleure perf au 1er échiquier (8 sur 10) et Ragger au 4 °(7 sur 8) tandis que Clichy, malgré ses stars, a cartonné au 6° (Tregubov 7,5 sur 9) et au 8° par Skipchenko : 9 sur 10.
A Bois-Colombes, le buteur était souvent le cadet polonais Duda : 7,5 sur 10 (7,5 sur 9 avec les Blancs...), les autres médaillés étant le  polonais Mista, et les français Apicella et Bergez.

Le 10 juin,

Jean-Pierre.

Clichy trébuche sur Bischwiller

Au Grau-du-Roi, petit port de Camargue d'où Saint-Louis partit pour la croisade, se déroule le top 12 des clubs français.

Au bout de 5 rondes deux équipes avait le score parfait Clichy, tenant du titre et vainqueur en série du championnat, et Bischwiller, club de la banlieue strasbourgeoise habitué des places d'honneur. Si Clichy était favori à la moyenne Elo, Bischwiller a fait un effort payant de recrutement : au premier échiquier Anish Giri, un des jeunes loups qui peuvent menacer Carlsen un jour, a battu Laurent Fressinet et Etienne Bacrot a triomphé avec les noirs du  3° du Grand Prix F.ID.E., Dmitry Jakovenko. Pour le club des Hauts de Seine, seule Almira Skripchenko a pu scorer face à Nino Maisuradze ;
ni Wesley So ni Vachier -Lagrave n'ont pu s'imposer.

S'il reste cinq rondes à jouer, Bischwiller est bien parti pour remporter son premier titre car, en cas d'égalité finale avec Clichy, c'est le résultat de ce match qui est prépondérant : ils ont donc droit à une erreur...

Le 04 juin,

Jean-Pierre

Deux Américains candidats

 

Le tournoi de Khanty-Mansiysk, indécis jusqu'à la dernière ronde, a trois co-vainqueurs : Jakovenko, Nakamura et Caruana. Si le russe a fait une belle remontée, les deux américains ont assuré les nuls pour obtenir le Graal : les 2 places pour le tournoi des candidats au championnat du monde, l'an prochain, grâce à leur cumul de points au Grand Prix FI.D.E.

Anand était déjà qualifié en tant que finaliste du dernier championnat, 2 autres places seront attribuées par la Coupe du Monde, 2 par les meilleures moyennes Elo de l'année 2015 (sous réserve d'avoir joué 30 parties) et une place sera attribuée par l'organisateur du tournoi.

Toutefois 2 russes, Jakovenko et Tomashevsky, ont des chances supplémentaires, étant les suivants au classement du Grand Prix : ce sont les remplaçants en cas de double qualification des 3 heureux Candidats. Et Anand, Caruana et Nakamura ont plus de 2800 Elo au classement à venir...
Maxime Vachier-Lagrave y a réalisé un des pires résultats de sa carrière, terminant seul dernier et perdant 20 points Elo...Il lui faudra stopper l'hémorragie au Top 12 des clubs français qui commence samedi s'il veut garder le prestige d'être le n° 1  de l'hexagone.

Le 28 mai 2015,

Jean-Pierre.




création et hébergement du site par IRT-Conseil