KARJAKIN triomphe à Moscou

 

Karjakin a brillamment remporté le tournoi des Candidats en battant son rival direct, Caruana dans la dernière ronde; l'américain, devancé au second départage (nombre de victoires) a tenté une sicilienne pour gagner avec les noirs mais le russe a mieux maîtrisé les complications tactiques. C’est le plus grand succès de l'ex-enfant prodige, plus jeune Grand Maître de l'histoire des échecs, à 12ans et 7 mois! Né ukrainien en 1990, il a opté pour la nationalité russe en 2009 pour avoir plus de soutien dans sa carrière; la même année il a épousé la M.I. Kateryna Dolzhikova. En 2012 il a remporté le championnat du monde de parties rapides.

En novembre prochain, à New-York, il affrontera Carlsen pour le titre majeur. Même  si les américains auraient préféré y voir un de leurs poulains (Caruana ou Nakamura), le match s'avère plus indécis quant au résultat que les précédents avec Anand...

Le 28 mars,

Jean Pierre.

 

 

ANAND revient

 

Le vieux lion ne cède pas sa place: après avoir trébuché sur Caruana, Anand est revenu dans le jeu en manoeuvrant habilement contre Karjakin, leader depuis le début du tournoi.A trois rondes de la fin, la lutte pour la qualification semble se circonscrire entre les deux leaders,  Caruana et Anand, et leur  suivant à un demi-point, Karjakin, avec le choc direct Karjakin-Caruana affiché dans la dernière ronde...

Le 25 mars,

Jean-Pierre

Caruana rejoint Karjakin

 

Anand avait doublé Aronian en le battant et rejoint la tête, Caruana vient de lui rendre la pareille! Ce sont maintenant deux ex-enfants prodiges, éclipsés par le phénomène Carlsen qui sont aux commandes du tournoi des Candidats avec un demi-point d'avance sur Anand  et Aronian et un sur l'invaincu (mais sans gain...) Giri. A quatre rondes de la fin, rien n'est joué et la place magique de challenger du champion du monde risque de se jouer aux meilleurs nerfs... Karjakin a deux petits avantages : il ne s'est pas tellement fatigué pour un leader et il joue dans son pays.

 

Karjakin et Aronian en tête

 

 Après 6 rondes sur 14 à jouer, Karjakin et Aronian mènent le tournoi des Candidats au championnat du monde avec 4 points. Karjakin a reçu des éloges de Carlsen pour sa défense exceptionnelle contre Caruana tandis qu'Aronian a profité d'une faute de main de Nakamura ( pièce touchée à jouer ...) pour le rattraper. Anand réalise une miniature contre Svidler mal inspiré et se rapproche à un demi-point. On attend de Caruana et Giri, à 50%, qu'ils gagnent leur première partie ; Svidler, Topalov et Nakamura paraissent déjà hors des prétendants à la victoire finale, manquant de points et de sérénité ...

Le 19 mars

Jean-Pierre




création et hébergement du site par IRT-Conseil