Karjakin neutralise Carlsen

 
Au championnat du monde qui se dispute New York, les 4 premières parties se sont achevées par la nullité, les deux dernières après des défenses longues et difficiles du challenger Serguey Karjakin dans des finales inférieures, c'est un des principaux talents de l'ukrainien naturalisé russe (la fédération russe a plus de moyens et d'ambition que l'ukrainienne pour le soutenir et le préparer...).
La partie espagnole s'impose comme l'attaque et la défense la plus sûre des jeux ouverts (le choix unique des deux adversaires en 3 débats), mais des  échanges de dames précoces déçoivent un peu les amateurs de jeu tactique ; comparez avec les matches Kasparov-Karpov !
Beaucoup accusent la forme brève du match (12 parties) à inciter les joueurs à prendre le minimum de risques, mais toute victoire  changera le  scénario !
Le 17 novembre 2016,

Jean-Pierre.



création et hébergement du site par IRT-Conseil