le monde des échecs récent

L’inde domine les championnats jeunes

 

Les championnats du monde des jeunes viennent de se terminer en Grèce avec une razzia indienne : 11 médailles dont 5 d'or en moins de 8 ans et moins de 10 ans mixte et en moins de 10 ans, moins de 14 ans et moins de 18 ans chez les filles. Les russes et les américains ont obtenu 4 médailles chacun, mais aucune d'or, les autres champions et championnes étant iranien, allemand, ouzbèque, azéri, vietnamien, bulgare ou grec. Aucun membre de la délégation française n'a pu seulement s'approcher d'un podium ...

Un joueur très remarqué a été le champion cadet Massoud Mosadeghpour, iranien, qui fut en tête de bout en bout et réalise 9,5 sur 11 et une perf à 2695.La république islamique créée par Khomeyni a longtemps considéré les échecs comme une activité diabolique et la France a bénéficié de la venue des exilés, les M.I. Sharif,Pira et Shirazi et du M.F. Azadharf...

Les pays qui sont à l'origine du jeu d'échecs (Inde et  Perse) réinvestissent dans cette activité et en récoltent les fruits !source ; FFE

Le 06 novembre 2015,

Jean-Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M.V.L GENIE DU BLITZ

podium

Les championnats du monde Rapide et Blitz viennent de se dérouler à Berlin. Le Rapide a vu une démonstration de Magnus Carlsen, leader de bout en bout et vainqueur avec un point d'avance (11,5 sur 15) sur Ian Nepomniachtchi, Teimour Radjabov et Lenier Dominguez.

En revanche le Blitz s'est avéré indécis jusqu'aux dernières secondes ; si, à l'issue de la première journée Maxime Vachier-Lagrave était seul en tête avec 9,5 sur 11 devant Carlsen, tous deux ne pouvaient tenir ce rythme le lendemain (Maxime craquant à deux reprises juste avant la dernière ronde ...) et c'est Alexander Grischuk qui remporte le titre  pour la troisième fois, après 2006 et 2012 avec 15,5 sur 21.

Maxime est vice-champion devançant Kramnik au départage et sera probablement le n°1 au prochain Elo Blitz FIDE ! Suivent Ivanchuk et Nepomniachtchi (encore !) et Carlsen n'est que 6ème. Laurent Fressinet est honorablement 23ème, brillant second au tournoi de l'île de Man derrière Pentala Harikrishna 2 jours avant...

Nakamura aurait pu perturber les débats mais il a préféré empocher le chèque de 100.000 dollars au tournoi de Las Vegas en éliminant ses derniers adversaires (So et Le Quang, un autre ex-champion du monde de blitz) dans les départages en Rapide...

Le 15 octobre,

Jean-Pierre

Karjakin use Svidler

Bakou, ville organisatrice du tournoi

 

Après 4 semaines de compétition, la Coupe du Monde s'achève par la victoire à l'arraché de Sergueï Karjakin sur Peter Svidler dans le blitz Armaggedon (les blancs doivent gagner ou sont éliminés).

Mené 2-0 en parties lentes il a trouvé les ressources morales pour continuer à poser des problèmes à son adversaire et égaliser avec une part de chance. Les départages ont vu s'accumuler des gaffes de part et d'autre; comme dit une maxime "le vainqueur est celui qui fait l'avant-dernière erreur"...

Tous deux sont qualifiés pour le tournoi des Candidats. Le détenteur du record de précocité pour le titre de G.M.I. (12 ans et 7mois) signe un de ses plus grands succès, mais Svidler, qui a éliminé notamment Topalov et Giri méritait de remporter un deuxième trophée : il fut le vainqueur de l'édition 2011. Des louanges unanimes ont salué la performance de Pavel Eljanov qui a réalisé le meilleur score en parties lentes (9,5 sur 12!) a sorti Grischuk et Nakamura et ne s'est incliné qu'en demi-finale dans le départage contre Karjakin, ex-champion du monde de jeu rapide.

Le 05 octobre,
Jean-Pierre

LA VIEILLE GARDE NE SE REND PAS...‏

 

Le solstice d'été apporte la maturité, l'Elo de juillet redonne l'espoir aux joueurs expérimentés : Carlsen reste le n°1, mais ne parait plus intouchable, et Anand retrouve la deuxième place partagée avec Topalov, qui obtient son meilleur Elo à 40ans : 2816. Nakamura s'élève aussi à 2814 tandis que les cadets du champion actuel suivent de près : Caruana, Giri et So (seul Kramnik, autre ex-champion du monde quadragénaire s'intercale entre eux). Le tournoi des prétendants s'annonce comme une guerre de génération...
Les français, en revanche, sont globalement en retrait : Vachier-Lagrave 2731, Fressinet 2707 et Bacrot 2693 ont perdu des places et Tkachiev est le seul à les accompagner dans le top 100. Même constat chez les féminines, Sebag, Skripchenko et Milliet se maintiennent sans ambition. Chez les juniors Moussard et Barbot vivent leur dernière saison et tentent surtout de devenir G.M.I., chez les juniors filles Andrea Navrotescu n'a pas de concurrentes...
Au classement par nation (sur les 10 meilleurs joueurs), derrière la Russie encore intouchable, la Chine s'octroie la deuxième place méritée étant championne olympique et championne du monde ! Les U.S.A. montent sur le podium, grâce au retour de Caruana. Son transfert s'affiche à 5.000 euros mais il n'est pas précisé quel organisme les encaisse (fédération italienne ou F.I.D.E?); en tout cas il semble dépasser de loin les autres montants...
Jean-pierre, 
le 04 juillet.
 

Carlsen craque, Topalov revient !

 

Au Grand Prix de Norvège peu de pronostiqueurs ont dû prévoir avant la première ronde la victoire finale de Topalov, mais la perte au temps de Carlsen (par méconnaissance du règlement) dans une position gagnante va psychologiquement doper le bulgare et fragiliser le n°1 mondial.  

Topalov a remporté le championnat du monde en 2005 et a été n°1 périodiquement de 2006 à 2009. Il gagne avec 6,5 sur 9 devant l'autre quadragénaire Anand, et les deux ex-champions du monde remontent sur le podium ELO ! Nakamura confirme sa forme, invaincu à 6 points devant le benjamin du tournoi, Giri (5,5). Caruana à 4 points passera sous la barre des 2800 ELO, Vachier-Lagrave, à égalité, s'est illustré en remportant le tournoi de blitz. Le grand perdant du tournoi est Magnus Carlsen à 3,5 qui perd la dernière partie contre son secondant Hammer en jouant une ouverture très douteuse pour le surprendre... Il lâche 23 points ELO, un record pour un champion du monde... Nul n'est prophète en son pays, le plus gênant est que son futur challenger saura qu'il n'est pas invincible comme on le croyait ces dernières années. Grischuk et Aronian manquent toujours d'énergie. La lanterne rouge Hammer (seul joueur qui a dû gagner sa qualification et plus petit ELO) avec 3 points a propulsé Topalov en tête en gaffant dans une finale facile et enfoncé son ami et compatriote Carlsen : il gagne la notoriété !

Le 26 juin, 

Jean-Pierre.

L'irresistible ascension de Wei Yi

 

A Leon, ville et province liées à la Castille, la 27ème édition du tournoi réunissait 4 champions : Anton Guijarro, vice-champion d'Europe 2014, Ruslan Ponomariov, champion du monde 2002, Maxime Vachier-Lagrave, champion du monde junior 2010 et Wei Yi, champion du monde par équipes et champion de Chine en titre.

Dans cette compétition rapide Maxime a éliminé l'ukrainien en demi-finale tandis que le cadet chinois (16 ans tout frais) s'est débarassé du junior espagnol.

Dans la finale Maxime a eu des positions gagnantes dans la première partie, mais "l'iceberg de Jiansu", selon l'expression d'Arturo Perez-Reverte, s'est défendu avec calme et constance et n'a pas laissé passer sa chance dans la troisième ; il remporte pour la 2ème fois (l'an dernier devant Paco Vallejo Pons) le tournoi, une performance que seul Anand avait réalisée avant lui 2 ans de suite.

Sa précocité, sa technique et sa vitesse de calcul rappellent Bobby Fischer mais il est beaucoup plus serein et modeste que l'américain. Ses adversaires prédisent qu'il sera dans les années prochaines un prétendant au titre mondial individuel, la seule incertitude est : quand ? Lui même a pour objectif de "jouer de mieux en mieux" et d'entreprendre des études universitaires ...

Le 15 juin,

Jean-Pierre.

L'alternance dans le TOP 12

 

Le Top 12 des clubs français s'est achevé sur la brillante victoire de Bischwiller, avec 11 sur 11, devant Clichy, 10 victoires : le vice-champion 2014 a pris le pouvoir devant le champion ! Bois-Colombes atteint le podium devant Strasbourg, Evry Grand Roque et Mulhouse Philidor. Les six premières places se partagent donc entre les clubs de la région parisienne et trois d'Alsace ; une situation classique : aussi bien en championnat qu'en Coupe de France les trophées sont trustés par Clichy et Strasbourg.

Montpellier, Chalons-en Champagne et Vandoeuvre se maintiennent mais Poitiers-Migne, Metz Fischer et Grasse descendent en N1. Ils seront remplacés par Drancy, Saint-Quentin et Nice Alekhine. La seule équipe de tout l'Ouest de l'hexagone disparait donc mais la tâche était trop dure pour une équipe de copains régionaux.
Dans les performances individuelles, la plus remarquable est celle du basque Paul Velten (qui joue à Chalons) : norme de grand maitre dès la 9° ronde et invincibilité avec 11 fois les Noirs! Bischwiller a fait le bon choix avec ses étrangers : Giri a la meilleure perf au 1er échiquier (8 sur 10) et Ragger au 4 °(7 sur 8) tandis que Clichy, malgré ses stars, a cartonné au 6° (Tregubov 7,5 sur 9) et au 8° par Skipchenko : 9 sur 10.
A Bois-Colombes, le buteur était souvent le cadet polonais Duda : 7,5 sur 10 (7,5 sur 9 avec les Blancs...), les autres médaillés étant le  polonais Mista, et les français Apicella et Bergez.

Le 10 juin,

Jean-Pierre.

Clichy trébuche sur Bischwiller

Au Grau-du-Roi, petit port de Camargue d'où Saint-Louis partit pour la croisade, se déroule le top 12 des clubs français.

Au bout de 5 rondes deux équipes avait le score parfait Clichy, tenant du titre et vainqueur en série du championnat, et Bischwiller, club de la banlieue strasbourgeoise habitué des places d'honneur. Si Clichy était favori à la moyenne Elo, Bischwiller a fait un effort payant de recrutement : au premier échiquier Anish Giri, un des jeunes loups qui peuvent menacer Carlsen un jour, a battu Laurent Fressinet et Etienne Bacrot a triomphé avec les noirs du  3° du Grand Prix F.ID.E., Dmitry Jakovenko. Pour le club des Hauts de Seine, seule Almira Skripchenko a pu scorer face à Nino Maisuradze ;
ni Wesley So ni Vachier -Lagrave n'ont pu s'imposer.

S'il reste cinq rondes à jouer, Bischwiller est bien parti pour remporter son premier titre car, en cas d'égalité finale avec Clichy, c'est le résultat de ce match qui est prépondérant : ils ont donc droit à une erreur...

Le 04 juin,

Jean-Pierre

Deux Américains candidats

 

Le tournoi de Khanty-Mansiysk, indécis jusqu'à la dernière ronde, a trois co-vainqueurs : Jakovenko, Nakamura et Caruana. Si le russe a fait une belle remontée, les deux américains ont assuré les nuls pour obtenir le Graal : les 2 places pour le tournoi des candidats au championnat du monde, l'an prochain, grâce à leur cumul de points au Grand Prix FI.D.E.

Anand était déjà qualifié en tant que finaliste du dernier championnat, 2 autres places seront attribuées par la Coupe du Monde, 2 par les meilleures moyennes Elo de l'année 2015 (sous réserve d'avoir joué 30 parties) et une place sera attribuée par l'organisateur du tournoi.

Toutefois 2 russes, Jakovenko et Tomashevsky, ont des chances supplémentaires, étant les suivants au classement du Grand Prix : ce sont les remplaçants en cas de double qualification des 3 heureux Candidats. Et Anand, Caruana et Nakamura ont plus de 2800 Elo au classement à venir...
Maxime Vachier-Lagrave y a réalisé un des pires résultats de sa carrière, terminant seul dernier et perdant 20 points Elo...Il lui faudra stopper l'hémorragie au Top 12 des clubs français qui commence samedi s'il veut garder le prestige d'être le n° 1  de l'hexagone.

Le 28 mai 2015,

Jean-Pierre.




création et hébergement du site par IRT-Conseil